Inondations du 20 mai 2012

21 Mai

Dimanche en fin de journée de nombreuses caves ont été inondées, notamment dans le bas de Forest.
Vous pouvez, si vous le voulez, placer ici vos témoignages.

Publicités

11 Réponses to “Inondations du 20 mai 2012”

  1. Brigitte Guiot mai 21, 2012 à 12:44 #

    Bonjour,

    J’habite au n°9 de l’avenue de Monte-Carlo, et ce dimanche 20/05/2012, après 5 minutes de fortes pluies suivies de grêle, puis à nouveau de pluies, la cave de ma maison s’est retrouvée inondée, ainsi que la véranda située à l’arrière de la maison. L’eau est remontée par les sterfputs.

    Que dois-je faire? L’assurance va t’elle me jeter si je lui demande d’intervenir?
    Il y a des travaux pour l’eau et les égoûts dans ma rue, depuis des mois, et ce n’est pas fini. Les ouvriers ont déjà déstabilisé le mur qui soutient la grille devant mon jardin, quand il ont creusé le trottoir, mais pas de réparation en vue.

    merci à vous,

    Brigitte Guiot

  2. françoise Debatty mai 21, 2012 à 1:12 #

    bonjour à tous
    deux ou trois choses dont je suis certaine:

    1. à 19h10 (une heure après le démarrage de l’inondation), la circulation était toujours impossible devant chez Facq, boulevard de l’Humanité, tellement l’eau qui avait envahi la chaussée était haute

    2. nous avons la preuve que, comme l’a toujours dit le comité, le bassin d’orage ne protègerait pas les habitations en amont. TOUT St Denis a été inondé, même la rue St Denis et la chaussée de Bruxelles pourtant « protégées » par une liaison directe au bassin.

    3. tout au plus avons-nous eu « un peu moins d’eau » puisque le bassin d’orage en a absorbé 12.000 m3, chiffres officiels. Tiens et d’ailleurs pourquoi 12.000m3 et pas 18.000m3?

    4. il est TRES MALVENU de venir faire des sourires aux inondés quand, par ailleurs, on envisage tranquillement des dérogations pour dépasser les normes d’imperméabilisation des sols pour le projet Delta/Tropiques, par exemple. A l’Urbanisme de Forest, il faudrait moins nous sourire et davantage tenir compte de cette problématique des égouts au quotidien. Chaque m2 imperméabilisé apporte des centaines de litres d’eau dans les égouts déjà insuffisants.
    Faire de la politique, c’est gérer le long terme AUSSI!
    Le problème est, à ce niveau, COMMUNAL.

    5. Quand on nettoie les maisons après les débordements des égouts, le problème n’est pas l’eau (elle est évacuée par les pompes) mais ce qui reste APRES (boue ou mierda, appellez çà comme vous voulez): l’efficacité du BOF-le-bien-nommé (Bassin d’Orage de Forest) n’est pas à évaluer en termes de plus ou de moins, mais en termes de « inondation ou pas inondation ».
    Dès le moment où le raccordement des canalisations au bassin d’orage est plus HAUT que le raccordement des habitations à la canalisation, les maisons servent de bassin d’orage au bassin d’orage. Si vous voyez ce que je veux dire.

    Il est clair aujourd’hui que le bassin ne protège pas les habitations.
    Et le bassin n’est pas communal, il est régional.
    REGION BRUXELLOISE, ENTENDS-TU???

  3. Virginie Vanhaeverbeke mai 21, 2012 à 2:22 #

    Place Saint Denis, n°31 : 40 cm d’eau… Boueuse? merdeuse? je ne sais pas trop si c’est de la terre du jardin, ou si cela vient des égouts mais en version « filtrée » ou les gros bouts ne passent pas ! Les n° 29,30 et 32 ont aussi été touchés.
    Je me demande si on ne devrait pas systématiquement appeler les pompiers, puisque c’est chez eux que la presse s’informe pour savoir ou il y a eu des dégâts ! Ça m’énerve de ne pas voir notre quartier cité à la fin des bilans « Belga ». On devrait y lire : « et comme d’habitude, tout le bas du quartier saint Denis a Forest a été touché ».
    Solidairement !
    Virginie Vanhaeverbeke

  4. renee chapon mai 21, 2012 à 3:09 #

    Bonjour nous avons recu l’eau des egouts rue st denis chez moi 4 marches avec un clapet qui fonctionnais avec 3pompes au 51 cave remplie jusqu’au plafond reste de la rue egalement sous eau sale avaloirs toujours bouches curages pas fait depuis au moins 2 annees ais deja tf par rien ne bouge y en a marre bien a vous renee

  5. Joëlle Baumerder mai 21, 2012 à 4:44 #

    Bonjour,
    Pour rajouter aux données « géographiques », les caves du 58 chaussée de Bruxelles ont accueilli entre 40 et 50 cm d’eau brune sur une superficie d’une centaine de mètres carrés (petit immeuble en copropriété).
    Nous avons un tout nouveau bébé dans la maison; aussi je voudrais savoir si quelque chose est prévu pour analyser les résidus des eaux. S’il y a des matières fécales, ne faut-il pas faire intervenir un service particulier, hygiène ou autre?
    Courage amis forestois d’en bas!!!
    Joëlle Baumerder

  6. Thierry LUCY (@Thierry_LUCY) mai 22, 2012 à 7:36 #

    Bonjour,
    Rue Marguerite Bervoets au n° 12, j’ai dû repousser l’eau de ma cave, vers le jardin en contre bas, qui venait d’un égout interne à ma maison, qui ne suivait pas le débit important de cette grosse averse (+/- 100 m² de toit plat).
    Je sais qu’il a une contre pente dans mon égout qui n’a que partiellement été remplacé mais je me dit qu’avec une telle intensité en si peu de temps, il n’y a pas grand chose à faire.
    Rappelons que si des tubes d’égouts sont trop sur-dimensionnés, des sédiments peuvent s’y accumuler anormalement et nécessité un nettoyage plus fréquent faute d’un débit suffisent qui lui permet d’emporter les matières fécales (entre autres) plus lourdes que d’autres qui seront en suspension.
    J’ai pour la première fois depuis 2006 que j’y habite, été obligé de mettre des sacs de sables à l’entrée de la porte de l’atelier au fond du jardin en contre-bas, pour éviter l’entrée d’eau dans celui-ci. Pas de raccordement d’égout dans l’atelier.
    Le puits perdu avant l’atelier était saturé, les sols complètements imbibés n’absorbaient plus.
    il faudrait que j’installe une citerne à eau de pluie pour faire tampon, mais vu le contre-bas du jardin et sa petite taille, pas facile à installer.
    Je compte barricader l’atelier et me servir du jardin comme d’un bassin d’orage pour ces évènements exceptionnels.
    La végétalisation de la toiture pourrait aider, mais vu qu’il avait plu avant, elle aurait probablement été aussi partiellement saturée.
    Ayant placé un clapet anti-retour au plus proche du raccordement à l’égout public, je n’ai pas eu de refoulement d’eau sale et c’est de l’eau propre (hors terres du jardin) qui s’est écoulé dans ma cave et mon jardin. J’ai été inondé par mes propres eaux de pluie.
    Un tout nouvel égout est placé dans ma rue et les travaux de raccordement sont en cours, mais les terres de ces travaux sont emportés dans les avaloirs qui se bouchent forcément.
    J’ai constaté ce matin qu’un balayeur nettoyait les avaloirs de la rue. Tout n’est donc pas laissé à l’abandon, mais le travail doit être important après de telles averses.
    Mon voisin qui est raccordé à l’égout plus bas que moi, sa maison est au niveau de mon atelier, n’a pas subit de refoulement et ses canalisations ne se sont pas saturées. J’en déduit que le nouvel égout de la rue a rempli son travail correctement.
    Courage à toutes celles et ceux qui vivent ces inondations.

  7. françoise Debatty mai 22, 2012 à 8:44 #

    A Thierry Lucy mais aux autres aussi:

    Tant qu’une majorité communale n’est pas tenue à un programme commun et construit par rapport aux problèmes de la commune, tant que chaque élu ne reste pas responsable à long terme des décisions qu’il a prises, nous irons cahin-caha.

    A Forest, il existe un PLI (Plan de Lutte contre les Inondations) sous l’impulsion de l’Echevinat de l’Environnement. Le contenu de ce PLI a été explicité auprès des habitants qui le voulaient il y a moins de deux mois. Les mesures qui y sont proposées sont des mesures de long terme, intelligentes.

    Malheureusement, elles ne sont pas contraignantes. C’est ainsi que le nouveau batiment communal prévu à côté de l’ancienne poste prévoyait des locaux « habitables » en sous-sol, çàd avec une bonne garantie d’envahissement par les refoulement d’égouts.

    C’est ainsi que le projet d’aménagement de la rue Everard ne prévoit rien en matière de PCLI alors que celà pourrait être le cas.

    C’est ainsi que le projet Delta-Tropiques demande une dérogation pour réduire la surface perméable au sol et densifier la surface imperméable alors qu’il s’agit d’un terrain où se trouve 3 sources!!!

    Les rapports de la région bruxelloise indiquent qu’en 2002, Forest était LA commune où la densification des zones imperméables a été la plus forte, alors que dans le même temps le problème de la saturation du Geleytsbeek ne trouve pas de solution tangible. Et cette même densification suit son cours actuellement.

    L’urbanisation d’une ville, d’une commune, ne peut en aucun cas se faire au mépris des considérations environnementales. Nous le payons cher aujourd’hui, nous le paierons cher encore longtemps.

    Pour ne parler que des égouts: nous payons pour qu’ils fonctionnent, et pas pour que nos maisons servent de bassin d’orage. Et ce n’est pas au privé de prévoir des tas d’astuces plus ou moins heureuses pour pallier aux errances des politiques passées ou présentes.

    Oui, j’ai une citerne importante et un petit étang qui prennent l’essentiel de mes eaux de toiture. Oui, j’ai des « cheminées » sur les égouts qui retardent la montée des eaux (d’égout). Oui, à ce prix j’ai très peu d’eau chez moi. Mais le privé n’a pas à se substituer aux carences de services qu’il paie par ailleurs.

  8. Thierry LUCY (@Thierry_LUCY) mai 22, 2012 à 8:31 #

    Chère Françoise,
    Je ne peux pas te contredire sur tes constats et affirmations et je penses effectivement que l’imperméabilisation des sols n’arrange rien aux problèmes d’inondations et il faudrait effectivement que nous soyons attentif à mettre en place les plans qui sont élaborés.
    Il sont nécessaires et une vigilance des citoyens est bien nécessaire pour veiller à ce qu’ils soient mis en place.
    Maintenant, je pense aussi que une fois tout cela mis en place, si c’est mis en place un jour, nous ne pouvons pas être à l’abris de tout et j’ai trouvé que l’intensité de cet orage était particulièrement importante.
    Nous devons malheureusement nous attendre à une accentuation de l’intensité des pluies et veillez à nous en protéger et le citoyen doit pouvoir aussi jouer son rôle comme tu le fais pour se prémunir et atténuer ses effets dévastateurs. C’est dans son intérêt et celui de ses voisins.
    Mais quand je vois les photos d’archive des inondations de forest au début du siècle passé alors même qu’il y avait majoritairement des champs, je ne peux m’empêcher de penser que tous les travaux que nous pourrons faire mettre en place ne nous mettrons pas à l’abri de certains évènement météorologiques de forte intensité.
    Mais je le répète, il faut tout faire pour perméabiliser les sols et limiter leur imperméabilisation, voir mettre en place des minis bassins d’orage pour chaque nouvelle construction voir pour les rénovations lourdes, et toutes autres solutions efficace, mais tout ça a un prix …
    Bien à toi Françoise.

    PS : exemple d’éléments d’infiltration, mais il ne faut pas être dans la nappe phréatique : http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=ilivlpiRHzY

  9. françoise debatty mai 23, 2012 à 12:29 #

    … en 1830, il n’y avait pas de canal, le lit de la Senne était conçu pour s’élargir quand c’était nécessaire (d’où les photos), l’abbaye n’avait pas les pieds dans l’eau, et les habitations n’étaient pas envahies de merde quatre fois par an…

    Mais, il est vrai, vers 1880, les politiques disaient déjà qu’on ne pouvait rien y faire… et commençaient déjà à bâtir en dépit du bon sens, en « étouffant » les rivières sous le béton.
    Les intérêts économiques ont toujours pris le pas sur les questions sociales et environnementales à Forest, ce n’est pas le cas dans toutes les villes, c’est UN CHOIX!

    NB quand est-ce que, à Forest, on proposera des primes dans le bas de la commune pour rénover les citernes existantes? Pour rétablir des étangs dans les jardins et les espaces publics? Pour refaire du saule l’arbre par excellence, lui qui figure sur les armoiries de Forest et pas pour rien? Quand est-ce que tout le bassin versant (vers Uccle et St Gilles) sera obligé de gré ou de force de prendre des mesures pour que les eaux arrêtent de dévaler vers le bas déjà saturé? Quand est-ce que TOUS les chantiers seront obligés de prendre des mesures réelles et concrètes pour éviter que sables et matériaux ne comblent les égouts à la première pluie? Il fallait voir la rue Van Pé transformée en torrent de boue dimanche…
    Quand est-ce qu’on dira à Picqué et Huytebroeck que c’est une énormité d’entendre que les égouts du bas de Forest ne font PAS partie des 500km d’égouts à rénover dans les 20 ans qui viennent?

    Désolée. Je suis outrée de voir les uns s’épuiser à tenter de faire entendre une voix de justice sociale (en donnant aux quartiers populaires les mêmes commodités en matière d’aménagement et de santé qu’aux autres quartiers) et de raison (par une gestion environnementale de long terme) alors que les autres restent bétonnés, imperméables.

    Loin de moi l’idée que le pouvoir public doive tout gérer à la place de l’habitant. Mais il y a une obligation de RESULTAT en matière d’égouttage comme dans les autres secteurs à partir du moment où nous payons nos redevances comme tous les autres quartiers.
    Pour faire passer un TGV à Forest, pour monter des voitures de façon presque entièrement automatisée on a trouvé des solutions.

    ET POUR VIDER LE GELEYTSBEECK QUI DRAINE TOUTES LES EAUX DU BASSIN VERSANT ET LE RENDRE OPERATIONNEL, IL N’Y EN A TOUJOURS PAS. Indéfendable. Quel(s) que soi(en)t le(s) responsable(s).

  10. françoise debatty mai 23, 2012 à 1:00 #

    Encore une petite louche tant que les petits dorment?
    La région bruxelloise a un « Plan Pluie » qui court en tous cas jusque 2011, je suppose et j’espère qu’il y a une version actualisée. Tout pourrait être souligné ou mis en gras =D

    En page 24, ce plan préconise de « Prévenir la construction en zones inondables, ou l’adapter par des mesures architecturales et urbanistiques spécifiques »:

    « Actions prioritaires
    1…
    2 En amont des zones inondables, les projets de développement urbains importants et les espaces publics feront systématiquement l’objet d’aménagements de surface destinés à lutter activement contre les inondations locales et en aval.
    3 En zones inondables, tous les travaux susceptibles de perturber l’écoulement des eaux de ruissellement seront soumis à permis d’environnement.
    4 La construction de bâtiments et infrastructures sera systématiquement découragée / limitée dans ces zones. Si ces constructions y sont cependant indispensables, elles feront l’objet, en conformité avec le RRU, d’aménagements architecturaux et urbanistiques spéciaux, destinés à limiter les dommages que les inondations pourraient y causer, ainsi qu’à limiter l’impact que ces constructions pourraient avoir sur les territoires situés en aval ou en amont (e.a. impact sur l’imperméabilisation).
    5 Il sera imposé aux immeubles situés en zone inondable de se protéger contre toute remontée d’eau que se soit par refoulement du réseau d’assainissement ou par ruissellement de surface »
    (nb:ce dernier point est le seul point qui est systématiquement respecté dans les projets urbanistiques actuels à Forest!!!)

    Non je ne me calme pas.

  11. françoise debatty mai 23, 2012 à 1:08 #

    Un petite dernière pour la route?

    Le même « Plan Pluie » de la région bruxelloise pointe en priorité l’imperméabilisation anarchique des sols comme cause n°1 des inondations urbaines, la cause n°2 étant la vétusté du réseau des égouts, on l’aurait deviné. Et elle cite des chiffres.
    Les derniers enregistrés sont ceux de l’année 2006.
    Devinez…
    En 2006, Forest était la SEULE commune de la région à être arrivée à imperméabiliser 12% supplémentaires de ses sols, ce qui la plaçait en 4ème position des communes-béton de la région.
    On a les scores qu’on mérite

    Ce n’est pas moi qui l’ai écrit, ce Plan Pluie, quand même…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :