Inondations 2008 : le score est ouvert. 1-0.

3 Juil

Les habitants du quartier Saint Denis encaissent, les autorités communales se taisent.
Les petits, ce matin, comprennent peu que papa et maman leur préparent des tartines pour aller à la garderie. Hier, ils hésitaient entre le zoo et le “musée des dinosaures”.

Ce sera à nouveau un peu l’école. Tandis que les ainés chaussent leurs bottes de caoutchouc d’assez bonne grâce pour affronter ce passage obligé des vacances chez papa.

Vivre à Saint Denis, c’est passer l’été dans des odeurs nauséabondes de moisissures et d’humidité. C’est éviter de dormir quand la pluie se met à tomber. C’est transformer ses fenêtres en valves publiques pour informer la population du calvaire qui menace les futures victimes des ambitieux projets d’urbanisation de la Commune. C’est vider sa cave trois fois l’an pour la javéliser intégralement parce que le collecteur principal du Geleytsbeek n’est pas curé!

Vivre à Saint Denis, c’est aussi vivre au sein d’une communauté chaleureuse et optimiste. Nous sommes soudés dans notre infortune et c’est ce qui nous permettra de lutter efficacement en vue de solutions durables. Merci à vous tous, voisins et membres du comité et à bientôt : notre combat n’est guère terminé.

Une habitante du quartier St Denis, inondée dans la nuit du mercredi 2 juillet 2008.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :